Comment améliorer l’isolation de ses fenêtres ?

Isoler ses vitrages a de nombreux avantages. C’est d’abord bien plus confortable, car on se coupe alors du bruit, du froid en cas de chutes de températures et de la chaleur notament l’été en période de canicule. Cela permet également de réduire sa consommation, que l’on utilise des chauffages ou bien la climatisation. Voyons alors dans cet article comment améliorer l’isolation de ses fenêtres ?

Opter pour du double vitrage

On remarque très souvent que les habitations récentes sont bien plus isolantes que les anciennes. Cela est notamment du au double vitrage, qui permet d’isoler considérablement les fenêtres. Le double vitrage est conçu pour établir une double séparation entre l’intérieur et l’extérieur. Il est en effet composé de deux vitres, elles mêmes séparées par du gaz ou de l’air. C’est cet air qui permet d’isoler efficacement le logement. Cette solution peut grandement améliorer l’isolation des fenêtres. On peut pour cela faire appel à un professionnel, comme par exemple cette miroiterie à Vienne.

Choisir les bons matériaux pour sa fenêtre

Si le vitrage joue en grande partie sur l’isolation des fenêtres, c’est également le cas des matériaux de la fenêtre elle même. Lorsque l’on pose une fenêtre, on a le choix entre plusieurs matériaux : l’aluminium, le PVC, le bois. Le bois est un matériau authentique et chaleureux. Il donne cependant immédiatement un effet ancien à l’habitation. Le PVC est un matériau très accessible et qui est résistant dans le temps. Enfin, l’aluminium est également un matériau isolant et résistant. Légèrement moins isolant que le PVC ou le bois, il reste toutefois une solution envisageable.

Poser des joints

Cela reste la solution la plus simple et la plus économique, même si elle est moins efficace que changer entièrement ses fenêtres. Poser des joints d’isolation tout autour des montants de fenêtre permet d’isoler légèrement l’habitation, ce qui peut aussi être une solution supplémentaire si l’on a déjà posé du double vitrage et fait changé les montants de la fenêtre.

On différencie plusieurs types de joints :

Les joints en mousse, qui se changent tous les deux ans et qui sont particulièrement simples à poser. Peu onéreux, les joints en mousse sont malheureusement pas très esthétiques…

Les joints métalliques, eux, nécessitent davantage de travaux pour l’installation. En effet, ils doivent être cloués aux montants.

Enfin, il existe des joints en silicone, qui sont certes plus onéreux, mais qui confère une isolation optimale par rapport aux autres solutions présentées ci-dessus. Ils ont aussi l’avantage d’être faciles à poser, grâce à un pistolet et restent installés longtemps. Cela nécessite cependant de bien savoir les poser, car dans le cas inverse, cela reste très peu esthétique.



Laisser un commentaire